FANDOM


Tatouage noeud celtique 06

Les fils des Aesnjar est une religion polythéiste originaire d'Estrak, rependue dans la majeure partie de ce continent, elle comporte plusieurs variante, suivant la région d'Estrak, la différence avec la plupart des religions installée avant elle, est que toutes les divinités : Les Aesnjar, Vanes, ou géant, sont mortels, ce qui défini la particularité de ce culte.

Résumé du culteModifier

La Naissance de l'univers et l'apparition de la vie Au commencement il n'y avait que le chaos, un gouffre vide, un abîme sombre que l'on nomme, Ginngagap, au Nord et au Sud de ce chaos, sont apparut les deux premiers monde de l'univers, au Sud, le monde de la chaleur et de la lumière : Le Muspelheim. Et au Nord celui du froid et des ténèbres : le Nifelheim, au centre de ce dernier se trouve la fontaine Hvergelmer qui donne naissance à douze fleuves qui se jettent dans le Ginnungagap formant ainsi de nombreuses couches de givres. La chaleur et le feu dégagé par le Muspelheim rentre alors en contacte avec les rivières gelée du Nfelheim. Le givre du Ginnungagap se mit à fondre et c'est de ces gouttes que la vie émerge sous la forme du premier Géant de glace : N'Jymir.

Les Géants et les dieuxModifier

Dans les récits qui nous servent à appréhender Les Fils des Aesnjar, la frontière entre le bien et le mal est distincte. Et N'Jymir comme toute sa descendance est profondément marqué d'une empreinte malveillante en opposition avec l'ordre et la bienveillance des dieux. Pendant le sommeil du géant, la sueur coulant de son aisselle gauche a donné naissance à un homme et à une femme. De même, selon les versions ses pieds et ses jambes se sont accouplés pour donner naissance à un second homme. Ces deux hommes et cette femme, des géants comme leurs père, forment le peuple qui réside dans le Nifelheim, le monde de glace qui donnera naissance à d'autres géants. N'Jymir n'est cependant pas le être vivant à être né des gouttes de givres. Audhumia, une vache, le suivis de près permettant ainsi à N'Jymir de se nourrir avec son lait. En revanche, elle n'avait que la glace pour se sustenter et passait donc son temps a la lécher. Le premier jour, la glace qu'elle léchait laissa apparaître une touffe de cheveux, le deuxième jour une tête et le troisième, un homme. Cet homme c'était Bur. Celui ci donna naissance au dieu Bor qui s'accoupla avec la géante Bestla afin de donner naissance aux trois premier Aesnjar : Hlódyjn, Vili, et Vê, qui forment le groupe principal de Dieux.

La création de BasharanModifier

N'Jymir le premier géant et d'après les récits, une belle brute. Lassé de son comportement, Hlódyjn et ses frères décident d'entrer en guerre contre les géants et de tuer N'Jymir. Ils parviennent à leurs fins et le sangs coulant des plaies d'N'Jymir provoque un véritable raz de marrée, noyant au passage tout les géants sauf Bergelmer et sa femme qui représentent désormais l'avenir de leur race. Les trois frères ammenèrent le corps de N'Jymir au centre du Ginnungagap et s'en servent pour créer Basharan : De sa chair, ils créent la terre, de son sang la mer, de ses os les montagnes, de son crâne le ciel, de son front les nuages, de ses cheveux les arbres, et même de ses dents les pierres et rocs. Ils délimitent alors Brulein grâce à ses sourcils empêchant les géants de venir perturber ce monde. Cependant il manque encore quelques éléments, ils prenents des étincelles du Muspelheim pour créer les étoiles, le soleil et la lune, les larves issu des restes de N'Jymir donnent naissance aux nains et quatres d'entres eux, Nordri, Sudri, Austri, et Westri, sont placé au quatre coins du monde, afin de soutenir le ciel.

Résumé de la Géographie de l'UniversModifier

Dans ce culte, Yggdrasil est l'arbre cosmique, autrement appellé l'arbre monde, on peut considéré qu'il s'agit d'une représentation de l'univers. Cet arbre immense est en fait une sorte de charpente qui acceuille 9 mondes séparés sur trois niveaux. Et bien évidement, sinon ça serait trop facile, il existe plusieurs répartition de ces mondes sur les niveaux. Tout en haut de l'arbre, se situe le monde Aesgjard le royaume des Aesnjar, les dieux principaux. C'est au seins d'Aesgjard que l'on retrouve le Valhjöll, plus connu sous le nom de Vahalla où vont les morts bienheureux. Sur ce premier niveau nous pouvons également découvrir le monde de Vanahjeim, lieu où les Vanes, un autres groupe de dieu principalement lié à la fertilité la sagesse. Enfin le dernier monde que nous retrouverons à ce palier est Ljösalfheim le royaumes des haut-elfes. Au deuxième niveau, nous avons déjà vu Basharan, mais celui ci est séparer de deux autres monde, Jätenheim, celui des géants qui vivent dans la forteresse d'Utgard et Svartalfheim le royaumes des elfes noirs, ce dernier et souvent confondu avec le royaumes des nains : Nidavellir Le troisième niveau est sans doute le moins sympathique des trois. On y trouve Nifelheim, le Muspelheim, et le dernier Hjelnheim bien souvent rattaché au Nifelheim par sa topographie glacière L'Yggdrasil est soutenu par trois immense racines qui trouvent leurs sources en Nifelheim, le Jätenheim, et Aesgjard près de cette dernière ce trouvent les trois nornes, des femmes, qui peuvent respectivement voir le passé, le présent et le futur et ainsi assigner leur destinée aux hommes.

La place des mortels dans le culteModifier

Nous retrouvons les trois fils de Bor : Hlódyjn, Vili et Vê, ces derniers trouvent deux troncs d'arbre et décident de les sculpter afin de créer le premier homme "Ask" et la première femme "Embla". Ces deux premiers humains donnent naissance à l'humanité et vivent au tout début de la création de Brulein. A la suite de cela le dieu Hämmdjöll, prenant l'apparence d'un mortel, parcourt Brulein afin de poser ce qui sera les bases de la société, il partage la couche de trois couples menant des vies totalement différentes et enfante la caste des esclaves, des paysans libre et des seigneurs guerriers.

La vie après la mortModifier

Les morts sont triés, ainsi les mort de vieillesse et de maladie vont au Hjelnheim tandis que les morts au combat partent pour Asgard. Parmis ces derniers il faut distinguer deux types de combattant. Les offensifs morts lors d'une bataille et qui dédient leurs vie à la guerre et les défensifs qui se battent pour défendre leurs terres ou leurs famille. Ainsi les offensifs sont orientés vers Hlódyjn au seins du Vahalla où ils passent leur temps à boire et à combattre en attendant le Ragnarök. Les défensifs quant à eux sont dirigés vers Freyja, la déesse de l'amour dans son palais. Freyja qui est d'ailleurs considéré comme la première Valkyrie. Ces valkyries étant des vierges guerrières qui vont chercher l'âme des hommes morts aux combats pour les emmeners à Aesgjard.

Les DieuxModifier

Comme nous l'avons vu, les dieux sont les descendants des géants. Et nous avons déjà introduit le plus célèbre d'entre eux : Hlódyjn. A l'origine les dieux se divisent en deux groupes. Les Vanes d'un côté, plus anciens, liés à la fertilité, à la sagesse mais aussi à la magie, et les Aesnjar plus guerriers. La première guerre de l'Univers oppose ces deux groupes. En effet les Aesnjar avaient tentés de tuer la magicienne Gullveig sous la protection des Vanes et bien évidememment ces derniers ne pouvaient pas laisser la "malheureuse" se faire occire de la sorte. Hlódyjn entame alors les hostilités mais rapidement les forces en présences, très équilibrés, se rendent à l'évidence : Personne n'en sortira vainqueur de cette affrontement. Aesnjar et Vanes concluent alors une trève en s'échangeant des otages pour être sûrs de maintenir la paix. Suite à cet épisode, les Vanes furent souvent, d'après les textes qui nous ont été transmis, "intégrés" aux Aesnjar. C'est ainsi que la distinction entre les deux groupes s'efface peu à peu. Ils passent alors leurs nerf sur les géants avec qui ils rentrent fréquemment en conflit. Les premiers dieux, après avoir créé les hommes, ont créé Aesgjard le monde des dieux, un immense palais fortifié par un géant déguisé en dieu. Mais ceci est une autre histoire, en attendant je vais vous présenter les grandes tête qu'il faut absolument connaître.

HlódyjnModifier

Commençons tout d'abord par évoquer Hlódyjn, le premier des dieux et sans doute le plus important. On lui attribue plusieurs fonctions telles que le dieu de la victoire, du savoir, mais aussi des morts, et plein d'autres choses, Les animaux ayant un rôle très important dans la religion, il est logique qu'Hlódyjn en soit entouré. Il est ainsi accompagné de deux loups ; Geri et Freki, et de deux corbeaux : Hugin et Munin, qui parcourent le monde et qui rapporte ce qu'ils ont vu aux oreilles du dieu des dieux. Hlódyjn chevauche un cheval à huit pattes, Sleipnir, qui à la capacité de pouvoir se déplacer dans les airs. Il utilise comme arme une lance réputée inarrêtable ( Gungnir ) une fois lancée. Il réside dans son palais et depuis son trône il peut voire tout ce qui se passe dans les neufs monde. Il aura plusieurs femmes et de nombreux enfants tels que Thargjorn

ThargjornModifier

Thargjorn est le fils d'Hlódyjn et de Jörd. Il est le dieu du tonnerre et de la force guerrier, il porte sur lui trois relique : sa ceinture qui décuple sa force, son marteau qui projette de la foudre et revient ses mains quand il le lance et ses gants en fer qui lui permettent de tenir ce marteau brûlant. Tout cela contribu à faire de Thargjorn le dieu le fort, un guerrier au service de la protection des dieux et des hommes contre les forces du mal, géants en tête de ligne. Thargjorn se déplace sur un chariot tiré par deux boucs nommés Tanngrisnir et Tanngnjorstr. Je vous le rappelle, les dieux sont mortels, c'est pourquoi Thargjorn, afin de ne pas mourir de faim, pouvait sacrifier ses deux boucs pour se nourrir. Il lui suffit de bénir les ossements et les peaux des boucs afin que ceux-ci réssussitent.

HøyreModifier

Høyre est le troisième dieux de la guerre, avec Thargjorn et Hlódyjn. il est plus spécialement dédié à la stratégie et est considéré comme le dieu du ciel, le plus sage et le plus courageux. Høyre est un des dieux les plus respecté, car il est censé représenter le Thing, une assemblé de dieux devant statuer sur le litige. En plus de ces nombreuses casquettes, Høyre représente une partie de la Justice et du droit.

KjarnModifier

Kjarn est le dieu principales des Vanes, il est le dieu du vent mais surtout de la mer. Alors qu'il fricote avec sa soeur, il donne naissance à Freyr et Freyja, il est l'un des otages offert au Aesjnar lors de la trêve entre les deux groupes. Les Aesnjar ne tolérant pas l'inceste, il est obligé de trouver une autre épouse : la géante Skadi. En vérité c'est elle qui le choisit, en participant à une sorte de jeu organisé par les dieux. Plusieurs dieux étaient caché derrière un rideau, ne montrant que leurs pieds. Skadi est tombée sur Kjarn, manque de chance pour eux puisque elle n'aime pas la mer et que lui n'aime pas les montagnes dont elle vient.

HämmdjöllModifier

Hämmdjöll est le gardien des dieux. il est chargé de protéger le pont qui relie le monde d'Aesgjard à Brulein et les mondes inférieurs. On dit de lui qu'il a une ouïe si fine, qu'il peut entendre l'herbe ou la laine des moutons poussée. S'il détecte la moindre menace, il souffle alors dans son cor, pour prévenir les dieux, Hämmdjöll est, comme préciser auparavant, le créateur des classes sociale humaine.

GlànirModifier

Glànir n'est pas un parents ou un descendant d'Hlódyjn, mais le fils d'un couple de Géant. Néanmoins il est adopté par les dieux et devint le dieu de la ruse, de la discorde, voir du mensonge. Doté d'une certaine prestance, il reste néanmoins fondamentalement mauvais. Les dieux font souvent appel à lui pour résoudre des problèmes dont il est parfois l'origine. Il a de nombreuses maîtresse et donne naissance a l'aide de la géante, Angrboda à des créature maléfiques. Le Loup Fenrir, le serpent Jörmungandr et la déesse du monde des morts Hjelna. Sa jalousie et son mauvais fond le mènent au meurtre d'un des dieux les plus aimé des Aesnjar, Baldr le dieu de la lumière. Les dieux, excédés, le font enfermer dans une caverne en compagnie de ses deux fils, Vali et Narfi. Ils transforment Vali en loup qui s'attaqua alors à son frère et le tue. Les dieux attachent Glànir avec les boyaux de son propre fils et un serpent au dessus de sa tête, crachant son poison sur le dieu en souffrance. Glànir est ainsi condamné à ce châtiment jusqu'au temps du Ragnarök. Il existe encore bien des dieux que je n'évoquerai pas directement dans cette rubrique.

La Fin du monde et son renouvellementModifier

Le Ragnarök, vous avez sans doute déjà entendu ce nom, mais qu'évoque-t-il ? La fin du monde, mais aussi son renouvellement : J'explique. Chez les fils des Aesnjar, le Ragnarök est une fin prophétique et inévitable. Ainsi, la majorité des divinités, des créatures, des hommes et des mondes eux-mêmes sont condamnés à disparaître. Et les dieux en sont bien conscients. S'ils se battent contre les force du mal, ce n'est pas pour éviter le Ragnarök mais pour le retarder le plus possible. Cependant, ce ne sera pas la fin de tout, puisque qu'à la fin de cet évènement cataclysmique, une renaissance du monde aura lieu et les survivants repeupleront le monde. Dans le Royaume de Nifelheim, se trouve l'un des racines d'Yggdrasil et autour de celle ci gravite Niddhög, un serpent se nourrissant de cadavres et la rongeant continuellement. Il est alors dit que la créature arriverait à ses fin, détruisant l'Yggdrasil. Ainsi trois hivers sans soleil qui se suivraient, témoins de guerre et de fratricide annonceraient le Ragnarök. Glànir sera alors libéré et mènera les géants et les morts présents dans le monde de Hjelna pour combattre les dieux, les guerriers résidant au Valhjöll et les hommes. Les enfants monstrueux de Glànir déferleront sur la terre. Le loup Fenrir tuera Hlódyjn puis à son tour sera tué par le dieu Vidar. Le serpent Jörmungandr s'entretuera avec Thargjorn, tout comme Høyre avec Garm le chien gardien des enfers, et Glànir en combattant Hämmdjöll. Le géant Surt, le gardien du Muspelheim qui maîtrise le feu, enflammera alors le monde. seul un couple d'hommes et quelques dieux, comme le fils de Thargjorn, survivront, donnant ainsi naissance à une nouvelle humanité.

Les Rites religieuxModifier

Nous avons vu que les Norns, trois femmes, voyant le passé, le présent, et le futur, définissent le destin des hommes. Ainsi il appartient à chaque homme de découvrir son destin et l'assumer pleinement. Si les choses sont définies à l'avance, il n'y a donc aucune raison d'avoir peur puisque rien ne peut changer les choses. C'est ce qui peut expliquer, entre autres, le courage et la hardiesse des peuples du nord au combat. Cette destinée peut être portée au plan familiale, voir au clan. Ainsi un homme, apportant la honte sur sa famille par ses actes, est écarté du groupe, le privant ainsi d'un partie de son destin et de tout soutien de ses semblables. Être exclu d'un groupe est donc un châtiment pire que la mort. Il n'existe pas de mot voulant dire "religion" ou signifiant l'idée de croyance dans la peuplade. Nous ne verrons donc pas de nordique, prier le soir avant de se coucher. Néanmoins, il existe des mots pour qualifier un sacrifice. Nous savons donc que les Nordiques, organisent de grand festivals pour célébré les dieux et l'où l'on pratique des sacrifices animal et humains. Pour la majeure partie du peuple, lors des rites funéraire, on procède le plus souvent la crémation avec son mobilier et les atouts qui les caractérisent : Son armure, et son arme pour un guerrier, son marteau pour un forgeron, etc... Suivant son statut, il peut être brûlé, ou enterré avec des esclaves qui le serviront dans l'au-delà - Esclave qui sont brûlés vifs ou enterré vivant - Certains rites peuvent être rattachés à la mort d'un personnage riche ou important. On procède donc à la crémation sur un véritable bateau. Ce rites ayant, pour but d'accompagner l'âme du défunt dans la mort, on sacrifiait également une jeune vierge "consentante", préparée, droguée et étranglée, afin de lui tenir compagnie.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.