FANDOM


DjinnModifier

Créatures du monde invisibleModifier

  • " Ce qui est invisible n’est pas forcément inexistant. Le fait que l’on puisse pas voir les djinns n’implique pas qu’ils n’existent pas pour autant. Tel est l’avis des matérialistes de notre époque et de ceux qui ont suivi leurs traces. En effet, combien existe-t-il de choses que nos yeux ne voient pas mais dont les effets sont perceptibles ? Certes, les exemples sont aussi nombreux que variés. On peut citer, l’air, le courant électrique et se limiter à cela. De plus, demandez à ces insensés qui prétendent qu’ils ne croient que ce qu’ils voient, pourquoi leur arrive-t-il parfois de voir des choses qui n’existent pas, telles que les mirages ou les hallucinations nées de l’imagination ? Oui, comment admettent-ils que notre œil puisse voir une chose irréelle et refusent-ils de croire qu’il existe des choses et des êtres dans ce monde que notre œil ne peut pas voir mais qui pourtant existent ?"


Les Djinns représentent une autre race habitant la terre, ce sont des êtres qui habitent les endroits déserts, les points d'eau, les cimetières et les forêts. Pour se manifester, ils prennent diverses formes, dont celles de l'homme ou des animaux, couramment des serpents. Le mot djinn ou ʿifrīt, désigne d'ailleurs à la fois ces esprits ainsi que certaines variétés de serpents. Leurs noms, paroles ou comportements, qui demeuraient étranges, permettaient de les discerner des humains quand ils en prenaient la forme. Certains de ces esprits étaient, selon les légendes pré-aurorans, les muses des poètes : ce sont les hawāǧis . Les appellations spécifiques des djinns chez les Aurorans sont :



Les Ifrits ([ɒfɛːɾɪt]) : djinns de feu, qui peuplent les terres.Modifier

Humains dont les ancêtres comprennent des êtres de feu élémentaire, les ifrits sont une race d’êtres passionnés et inconstants. Aucun ifrit ne se satisfait d’une vie sédentaire ; comme le feu sauvage, ils doivent toujours être en mouvement ou se consument dans un sentiment de néant. Non seulement les ifrits adorent les flammes, mais ils personnifient également les multiples aspects du feu, incarnant à la fois son dynamisme, son énergie toujours changeante et sa nature destructrice et impitoyable. Les ifrits ont des apparences aussi diverses que leurs ancêtres élémentaires. La plupart ont les oreilles pointues, des cornes rouges ou tachetées sur le front, et des cheveux qui vacillent et ondulent comme s’ils étaient enflammés. Certains ont la peau couleur d’airain poli ou des écailles couleur charbon qui couvrent leurs bras et leurs jambes. Les ifrits aiment les vêtements révélateurs et voyants orange ou rouge vif, de préférence alliés à des bijoux tape-à-l’oeil.



Les Maritins ([mɛːɾid]) : djinns qui vivent près des cours d'eau. Modifier

Les Maritins sont des humains qui descendent des créatures du plan de l’Eau. La puissance de leur descendance se remarque au premier regard puisque leur chair imite la couleur des lacs, des mers et des océans. Ils voient leurs différences individuelles comme des dons et explorent au maximum les aspects surnaturels de leur héritage unique. Les ondins sont une race fière, qui n’exprime guère de peur apparente. S’ils sont faciles à vivre et un brin espiègles avec les leurs, ils font preuve d’un peu plus de réserve et de sérieux en compagnie des étrangers. Ils contrôlent parfaitement leurs émotions et peuvent passer du calme à la colère pour se calmer à nouveau en quelques minutes. S’il peut arriver que certains les trouvent imprévisibles, les Maritins affichent simplement un comportement un peu plus mélodramatique que la plupart des autres races. Ils ne sont pas lunatiques et ne passent pas à la colère, à l’excitation ou à un autre état émotionnel sans raison.


Les Sylphes ([silf]) : djinns munis d'ailes qui peuplent les cieuxModifier

Enfants des descendants d’humains et d’êtres élémentaires de l’air comme les djinns, les sylphes sont une race timide et solitaire consumée par une intense curiosité. Ils passent leur vie à se fondre dans la foule pour passer inaperçus tandis qu’ils épient et écoutent les gens qui les entourent. Ils définissent ce passe-temps comme « l’écoute du vent » et il est devenu, pour nombre d’entre eux, une obsession. Les sylphes comptent sur le caractère compétent et calculateur de leur intellect et sur les connaissances qu’ils glanent en écoutant aux portes pour échapper au danger. Les sylphes sont généralement pâles et minces au point de paraître délicats, mais leur corps gracile est souvent plus résistant qu’il n’en a l’air. Beaucoup peuvent facilement passer pour des humains avec un petit effort, mais les rosaces bleues compliquées qui couvrent leur peau trahissent leur ascendance élémentaire. Les sylphes portent également des signes plus subtils de leur héritage, comme une légère brise qui les suit où qu’ils aillent.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.